Aslim Taslam

 

- N°58 Octobre 2007 -

Sommaire | Archives | Le mag

Initiatives

Format texte pour l'impression   Envoyer cet article à un ami
 

Ronde des cartes de l’Aid el Fitr

 

 

Je m’appelle Myriam, j’ai 30 ans et je suis convertie depuis 3 ans hamdoulillah.

Avant ma conversion, je fréquentais des forums de discussion sur la broderie au point de croix, ma principale occupation. Nous avions l’habitude entre membres de nous envoyer mutuellement des cartes brodées pour chaque occasion.

J’ai eu l’envie de faire à peu près la même chose avec mes soeurs musulmanes, dans un forum de soeurs où je vais quotidiennement, en voyant combien nous aimions beaucoup les travaux manuels.

J’ai donc proposé mon idée à l’occasion de l’Aïd el Fitr 2006 en souhaitant que nous organisions une ronde de cartes, le principe étant que chaque soeur devait fabriquer elle-même sa propre carte et l’envoyer à une autre soeur, et donc recevoir elle-même une carte.

(JPEG)

Devant l’enthousiasme général, je me suis proposée d’organiser notre première ronde de cartes. Une soeur m’a aidé à finaliser le projet, notamment concernant les règles.

Voici comment nous avons procédé :

Dans un premier temps, les soeurs qui voulaient participer se sont inscrites et m’ont donné leurs coordonnées. Un mois avant la fin de l’Aïd, j’ai cloturé les inscriptions. Macha Allah, plus d’une vingtaine de soeurs étaient présentes.

(JPEG)

J’ai ensuite fait une sorte de tirage au sort avec l’aide d’Allah.

J’ai ensuite contacté personnellement chaque soeur pour lui dire à qui elle devait adresser la carte.

Bien sur les soeurs devaient garder secret l’identité de la personne à qui elles faisaient la carte, afin de garder la surprise.

Les soeurs ont disposés d’un mois pour réaliser leur carte et l’envoyer au jour de l’Aïd.

(JPEG) (JPEG)

 

 

 

 

 

 

Les soeurs ont donc eu la joie de recevoir une carte imaginée et faite par une autre soeur. Elles ont ensuite montré la carte dans le forum afin que nous puissions toutes en profiter.

Ce genre de ronde des cartes a permis de consolider nos liens entre soeurs.
J’ai également organisé dans le même temps une ronde de cartes entre enfants, les enfants étaient également enchantés de recevoir une carte pour l’Aïd.

Nous avons prévu de recommencer pour l’Aïd el Kebir inchaAllah.

(JPEG)

Myriam


 

Yamina H.
Du même auteur...


 Autres articles dans la rubrique Initiatives

Tous les articles


Sommaire | Archives | Le mag
TOUS DROITS RESERVES © 2001-2008 Aslim Taslam